Assistant Professor position at the University of Kent

We are advertising an 18 month fixed-term Lecturer (Assistant Professor) position in Social Psychology at the University of Kent in southeast England. Located an hour from London in the historic city of Canterbury, the School of Psychology has a large group of researchers active in social psychology and related fields (social cognition, emotion, forensic psychology, personality, social development). We are the home of the Centre for the Study of Group Processes and of the journal, Group Processes and Intergroup Relations.
For the position, we are looking for an academic with a PhD or near completion, with a good publication record relative to career stage, and who can contribute to teaching in social psychology while continuing to do research. In other words, while it is fixed-term, this is not just a teaching-only post.

Further details about the job can be found online at: http://bit.ly/U6lfxi Applications are made online, and we are only asking for contact details of potential references at this stage. The closing date for applications is 21 January 2013.

Please let eligible students and colleagues know about this opportunity, and don’t hesitate to contact me or any other senior member of the School if you have any questions.

Sincerely,
Dr Roger Giner-Sorolla
Reader in Social Psychology
School of Psychology
University of Kent
Canterbury, Kent CT2 7NP
United Kingdom
tel. +44 (0)1227 823085, leave out 0 if calling from abroad

Décès de Michel Bataille (Univ. Toulouse 2)

Cher-e-s collègues et ami-e-s

C’est avec beaucoup de tristesse et douleur que nous vous faisons part du décès de notre très cher ami Michel Bataille, Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Toulouse 2-Le Mirail et directeur fondateur de l’équipe « REPERE », survenu dans la nuit du 14 au 15 décembre 2012.

Pour l’équipe REPERE,

Christine Mias

Fraude en psychologie sociale : l’affaire Stapel

« Si l’on devait choisir un cas d’école récent pour la fraude scientifique, le scandale lié aux travaux du Néerlandais Diederik Stapel ferait un excellent candidat. A lui seul, ce chercheur a durablement écorné l’image de toute une discipline, la psychologie sociale, et mis en lumière quelques failles du système scientifique »… (suite)

« The Levelt report was published on November 28, but instead of providing the expected closure and a welcome insight into one of the darkest chapters of the history of social psychology, it brings the discipline as a whole into disrepute. For, in addition to describing Stapel’s fraudulent activities, the report characterizes social psychology as a discipline with low academic standards and limited scientific integrity. This is a characterization that the Executive Committee of the European Association of Social Psychology rejects completely. The present statement represents the Executive Committee’s official reaction to the Levelt report. »

Lire également l’ensemble du communiqué critique du comité exécutif de l’Association Européenne de Psychologie Sociale : http://www.easp.eu/news/Statement%20EASP%20on%20Levelt_December_%202012.pdf

School of Psychology, Univ. of New South Wale – Jobs available Assistant Professor and/or Associate Professor

Dear colleagues,

We would like to announce that the School of Psychology at the University of New South Wales has potentially several tenurable jobs available at the Lecturer (Assistant Professor) and/or Senior Lecturer (Associate Professor) levels, in ANY area of Psychology, as part of a recent Science Faculty initiative.

For details, see the link http://www.science.unsw.edu.au/opportunities .

The School of Psychology at UNSW is one of the leading psychology research departments in the country, based on publications, citations and grant income per staff member. The school is undergoing a major expansion at the moment from a very strong base in terms of new appointments, space and facilities. The School has a very strong research culture and offers every support for new appointees. For details of the school and the University, see http://www.psy.unsw.edu.au/ .

For further information please contact Prof. Simon Killcross, Head of School, at mailto:s.killcross@unsw.edu.au .

Kind regards,

Joe Forgas
JP.Forgas@unsw.edu.au

Postdoc position in a Swiss NSF project (social psychology)

Postdoc position in a Swiss National Science Foundation project:
The dynamic nature of interethnic attitudes in Bulgaria: A social psychological perspective
Social psychology Unit, Institute for Social Sciences
Faculty of Social and Political Sciences, University of Lausanne, Switzerland

Description of project
Drawing on a social psychological framework, the project examines views of the Bulgarian majority and of the two largest minorities, the Turks and the Roma, on each other (i.e., views on the majority and minorities respectively) as well as their views on different immigrant groups. The research is based on a survey to be carried out during the project, existing national survey data on diversity and immigration attitudes (e.g., ESS, ISSP), and interviews.
Principal investigator: Dr. Eva Green Co-PI: Prof. Christian Staerklé
Bulgarian PI: Prof. Yolanda Zografova Co-PI: Prof. Antoaneta Hristova

Profile
* PhD in social psychology (or closely related discipline)
* Demonstrated knowledge of research on interethnic relations, attitudes towards cultural diversity and/or prejudice
* Experience in planning and conducting survey research
*Strong skills in data analysis
* Project management skills
* Excellent English (spoken and written). The ability to speak French is an advantage (the work environment is French-speaking), but not a requirement for this position
*Motivated to participate in field trips to Bulgaria.

Job description
The work will consist of literature reviews, study setup, preparation of datasets and survey questionnaires, analyses on secondary data and the survey study, coordination of the day-to-day work with the Bulgarian research team (2 professors, 2 post-docs, and 2 PhD students), writing of articles and presentation of research results at conferences.
The postdoc will be integrated in the social psychology unit at University of Lausanne.

Salary and duration
The 75% position is available for 2 years, with an anticipated starting date of 1st March 2013/1st April 2013 (or shortly thereafter). The salary is determined by the regulations of the Swiss National Science Foundation and the University of Lausanne.

Application
Please send your application (detailed letter of interest, CV, copy of diplomas, up to 3 publications/manuscripts, and one letter of recommendation) to Eva Green, ISS, Faculty of Social and Political Sciences, University of Lausanne, UNIL-Mouline, Geopolis, CH-1015 Lausanne, Switzerland or mailto:eva.green@unil.ch

Applications will be examined from December 15 until the position is filled.
For further questions, do not hesitate to contact Eva Green.

Dr. Eva Green
Senior researcher
Institute of Social Sciences
Faculty of Social and Political Sciences
University of Lausanne
Bâtiment Vidy
CH-1015 Lausanne
Switzerland

Journal of Social and Political Psychology

Le Journal of Social and Political Psychology (JSPP) est une revue scientifique avec comité de lecture en libre accès, en langue anglaise. Il publie des articles se situant à l’intersection de la psychologie sociale et de la psychologie politique qui font progresser la compréhension de problèmes sociaux, leur réduction, et la promotion de la justice sociale. Il est également ouvert aux travaux portant sur des problématiques sociopolitiques provenant de différents champs de la psychologie (par exemple, la psychologie de la paix, la psychologie des communautés, la psychologie interculturelle, de l’environnement, des médias ou de l’économie) et encourage les soumissions adoptant des perspectives interdisciplinaires.

JSPP publie des travaux de haute qualité émanant de perspectives épistémologiques, méthodologiques, théoriques et culturelles différentes et provenant de différentes régions du monde. Il fournit un forum dédié à l’innovation, au questionnement d’assomptions, et aux controverses et débats, et il vise à donner des impulsions créatives pour la recherche académique et pour les applications en éducation, la prise de décision politique, les pratiques professionnelles et l’action sociale.

JSPP a été fondé par Christopher Cohrs (Jacobs University Bremen, Allemagne) et Johanna Vollhardt (Clark University, Etats-Unis).

Plus d’informations : http://jspp.psychopen.eu/index.php/jspp

Introduction à la Psychologie Interculturelle

Nouvelle publication : Laurent Licata et Audrey Heine « Introduction à la Psychologie Interculturelle » aux éditions De Boeck (Bruxelles).

La nécessité de mieux comprendre la manière dont les cultures influencent les pensées, les émotions et les comportements humains s’impose aujourd’hui à un nombre croissant de professionnels opérant dans tous les domaines dans lesquels des personnes se référant à des cultures différentes entrent en contact.

Ce manuel d’introduction à la psychologie interculturelle présente de manière attrayante et abordable tant les fondements que les avancées récentes dans le domaine de l’étude des liens entre culture et psychologie. Il rassemble dans un même volume les trois principales branches de la psychologie (inter)culturelle : la psychologie interculturelle comparative, la psychologie culturelle et la psychologie des contacts interculturels. Il couvre aussi bien les approches anglo-saxonnes et internationales que les approches francophones.

La tension entre deux tendances traversant l’ensemble de ce champ sert de fil conducteur : la sous-estimation de l’influence de la culture sur les comportements (tendance universaliste) ou sa surestimation (tendance relativiste). La recherche d’un équilibre entre ces deux extrêmes structure l’ensemble de l’ouvrage.

Cet ouvrage est destiné aux étudiants en psychologie, en sciences de l’éducation et, plus généralement, en sciences humaines. Il sera également utile aux professionnels dans les domaines de l’interculturel et à toutes les personnes intéressées par les liens entre la culture et la psychologie et/ou par la psychologie des contacts interculturels.

Poste à l’American University of Paris

Un poste est à pourvoir (Assistant Professor / CDI) à l’American University of Paris. Le profil est particulièrement adapté à l’enseignement (en anglais) et à la recherche en psychologie sociale.

The American University of Paris invites applications for a full-time position in the Department of Psychology at the rank of Assistant Professor. Candidates should be generalists in psychology who have expertise in one or more of the following areas: social interactions, memory, cultural psychology, group dynamics, narrative, qualitative or mixed methods research.

Qualifications: Ph.D. in Psychology, Human Development or a related discipline by time of appointment (August 1st 2013). ABD candidates may be considered. Proven capacity for research and engaged teaching. Teaching experience within a liberal arts context or familiarity with liberal arts education is desirable. Strong interdisciplinary interest in the social sciences and/or an applied discipline is an asset. Ability in several languages is a strong plus.

Plus d’informations :

http://www.aup.edu/main/about/employment.htm#psy

Suspension de Ian Parker

L’un de nos collègues, Ian Parker, de l’université de Manchester, a été suspendu par sa direction. Une pétition est lancée.

Suspension of Ian Parker from MMU
The first investigation meeting took place on 15 October, with Ian Parker, MMU academic and Human Resources personnel and University and College Union (UCU) representatives attending.

To clarify, to protect Ian Parker against unwarranted accusations and further damage to his reputation arising from rumours about what led to his suspension (and to address the claim by MMU that press reporting of the story has been ‘wholly inaccurate’), the precise charges are that Ian sent an email intended to undermine the credibility of a Head of Department and that sending this email constituted a failure to comply with a reasonable management instruction (the email was only sent internally, and Ian denies the charges).
The suspension and disciplinary process against Ian is clearly quite disproportionate to what he is alleged to have done, and we hope that MMU will now allow him to return to work. A decision on whether to end the suspension and facilitate a discussion about procedures in the department or whether to continue with this action, which is already taking its toll on undergraduate teaching and PhD supervision, is expected later in the week. We urge MMU to review its decision and acknowledge that its action so far have damaged its reputation nationally and internationally.

Plus d’informations, mises à jour le 26 octobre, sur le site, :
http://www.asylumonline.net/ian-parkers-suspension-from-manchester-metropolitan-university/

Décès de Jean-Claude Abric – Message de Serge Moscovici

C’est un choc affectif profond que j’ai ressenti en apprenant la mort de Jean-Claude Abric. Notre rencontre remonte à plus d’un demi-siècle et diverses images traversent mon souvenir de tout ce temps écoulé, images toujours marquées par les mêmes qualités de l’homme et du chercheur auquel j’ai toujours été attaché. Celle d’abord de l’Assistant de recherche qui avait rejoint notre Laboratoire  de psychologie sociale, créé rue de la Sorbonne, par Daniel Lagache, avant de m’aider à mettre sur pieds celui que j’ai fondé à la VIème section de l’École Pratique des Hautes Études, devenue depuis l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il y resta en tant que Chef de Travaux jusqu’à son départ pour l’Université d’Aix-en-Provence.

Esprit curieux, inventif, ouvert, il s’est intéressé et a pris part à tout ce que nous entreprenions sur les représentations sociales : les recherches sur le corps, mais surtout les premières recherches expérimentales concernant l’influence des représentations sur les comportements en situation de jeu qu’il a prolongées par ses propres travaux sur la coopération et la compétition. Ceux-ci furent à la base de sa thèse de Doctorat d’État, l’une des premières, sinon la première, de sa génération. Je me rappelle qu’il prenait un plaisir amusé à dire sa fierté d’être le premier Docteur d’État de sa région. Derrière son humour, pointaient son enracinement terrien et sa fidélité à ses origines. Deux qualités qui vont se retrouver dans toute son activité et toute son œuvre comme dans ses relations amicales et professionnelles.

L’enracinement dans la réalité fait la force de sa contribution à l’étude des représentations sociales, la fidélité n’a jamais cessé de s’affirmer, faisant de lui une personne inspirant au premier chef la confiance, qualité rare. Jean-Claude est quelqu’un en qui j’ai toujours eu confiance et il ne m’a jamais démenti. Nombreuses ont été les occasions où il l’a justifiée et les coopérations scientifiques qu’il a établies avec d’autres la confirment. Mais quand je pense à lui, l’image qui domine est celle de l’homme de foi, de passion. Il a su suivre avec rigueur et ténacité une voie, raison pour laquelle il a joué un rôle important dans la psychologie sociale française.

Abric a su élargir le champ des représentations sociales et restituer à notre discipline une pertinence sociale. À la différence de Durkheim qui a développé sa théorie des représentations à propos de phénomènes sociaux comme la religion qui sont de nature subtile, spirituelle ou idéelle, Abric a porté son attention sur le champ des pratiques sociales concrètes. Unissant le souci théorique et l’envie d’intervenir dans les affaires humaines, il voyait dans la psychologie sociale une pratique sociale qu’il a réalisée avec talent dans ses applications à divers domaines d’activité. Et quand il s’occupait de cognition, ce n’était pas d’un point de vue logique, mais en tant qu’elle a un répondant dans l’action. De ce fait, il a donné à la psychologie sociale la capacité de résoudre des problèmes courants et sa véritable portée sociale.

Jean-Claude Abric ne s’est pas contenté d’être un authentique psychologue social, il fut aussi un véritable pédagogue dont témoignent le rayonnement de son œuvre et l’impact qu’il a eu dans divers pays. Il a rendu le concept de représentation sociale accessible et par là a contribué à sa diffusion. Ses qualités de synthèse des concepts et des modèles proposés pour l’étude des représentations sociales, l’intégration harmonieuse qu’il réalisait entre les structures abstraites et les données de l’expérience concrète ont ouvert l’accès de notre champ à de nombreux chercheurs qui ont pu reproduire les approches qu’il diffusait et produire des résultats éclairants sur leur propre réalité. La clarté et la rectitude de son style ont été pour beaucoup dans l’applicabilité de ses propositions et dans sa force de transmission.

Parler de force est sans doute la manière la plus juste de parler de Jean-Claude. Il avait une force de vie dont il a fait montre non seulement dans les différentes facettes de son existence, mais aussi de manière exemplaire dans la maladie. Une force de vie qui a animé toute sa créativité. Nous lui en serons pour toujours reconnaissants.

J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à tous nos amis dont je partage l’affliction.

Serge Moscovici

Paris, le 14 septembre 2012